L’attachement désorganisé chez l’adulte

Je voudrais me rapprocher de toi et ressentir du réconfort à tes côtés, mais dès que j’y suis, je me sens dans une impasse et ne peux tolérer ta proximité. Je te repousse alors de toutes mes forces.


Il est utile de lire en préambule Style d’attachement et parentalité et La théorie de l’attachement.


L’attachement désorganisé dans la « Situation étrange »

Au début de ses recherches, Ainsworth a d’abord identifié trois types d’attachement correspondant aux attitudes relationnelles de l’enfant lors du départ puis de retour de sa mère dans la pièce, dans le cadre expérimental de la Strange situation. 

L’expérience est constituée de huit épisodes distincts :

  1. Le bébé et sa mère entrent dans une salle de jeu qu’ils ne connaissent pas. Des jouets sont disposés sur le sol afin d’encourager les comportements d’exploration du bébé.
  2. Le bébé et sa mère sont observés pendant trois minutes.
  3. Dans les trois minutes qui suivent, une personne inconnue entre dans la pièce. Elle est silencieuse au départ puis se met à discuter avec la mère. Elle initie ensuite une interaction avec le bébé. Cette se séquence se termine au moment où la mère sort de la pièce.
  4. La personne inconnue reste dans la pièce avec le bébé pendant trois minutes (première séparation) ou moins longtemps si le bébé est en détresse.
  5. Dans les trois minutes qui suivent, la mère revient et réconforte son bébé (premières retrouvailles) et la personne inconnue sort de la pièce.
  6. Ensuite, la mère sort de la pièce une seconde fois et laisse son bébé seul pendant trois minutes (seconde séparation).
  7. La personne inconnue revient dans la pièce et interagit avec l’enfant pendant trois minutes.
  8. La mère revient dans la pièce et réconforte son enfant (secondes retrouvailles), alors que l’inconnue sort de la pièce.

Ainsworth et ses collègues (1978) montrèrent que les bébés à l’attachement sécure manifeste peu de comportements visant à rechercher la proximité de la mère lorsqu’elle est présente et qu’ils privilégient les comportements d’exploration. A l’inverse, les épisodes de séparations et de retrouvailles activent chez ces bébés des comportements d’attachement alors que les activités d’exploration sont délaissées. Ce procédé permit également d’identifier des types d’attachement insécures : L’attachement évitant et L’attachement anxieux-ambivalent.

Certains bébés avaient cependant des comportements qui ne correspondaient pas à ces trois catégories : leurs données furent donc momentanément mises de côté, étant alors considérées « inclassifiables ». En effet, leurs stratégies de recherche de sécurité n’était pas clairement identifiable, les enfants ayant des comportements similaires à la fois au style évitant et au style anxieux. Suite à une recherche plus approfondie et à la réalisation de nouvelles échelles d’évaluation, les cas dits « inclassifiables » furent réexaminés et la plupart d’entre eux entrèrent dans cette nouvelle classification intitulée « Attachement désorganisé ».

Le problème fondamental de l’enfant à l’attachement désorganisé, c’est que sa figure d’attachement principale est à la fois une source de sécurité et de frayeur.

Main & Hesse, 1990

Attachement désorganisé chez l'adulte psy-resilience.com

L’attachement désorganisé : une « peur sans solution »

L’attachement désorganisé est l’aboutissement d’un comportement parental marqué par la frayeur : le trauma non résolu ou le décès d’un parent au cours de l’enfance sont les prédicteurs les plus forts de la formation de ce type d’attachement. Les éléments traumatiques impactent le style parental en ce qu’ils induisent une incapacité à répondre de façon sensible aux besoins de l’enfant. Celui-ci se heurte de façon répétitive à une absence de réponse adéquate à ses besoins, ces réponses étant marquées par le stress, la frayeur et la dissociation du parent. Ce dernier a des comportements extrêmement perturbants pour son enfant, sans qu’il ne s’en rende tout à fait compte. Il communique des signaux contradictoires de rapprochement/mise à distance, en ayant par exemple de prime abord une attitude qui semble aller dans le sens du réconfort face à un moment de détresse, tout en restant à distance en riant ou se moquant, plongeant l’enfant dans une confusion totale pouvant mener à des états dissociatifs.

Les adultes à l’attachement désorganisé rapportent fréquemment être issus de familles marquées par l’alcool, l’abus sexuel ou la violence physique. Ils manifestent des comportements contradictoires d’activation et de désactivation du système d’attachement et ce, parfois de façon simultanée. En d’autres termes, cela signifie que ces personnes peuvent avoir des comportements typiques des styles d’attachement anxieux et évitant de façon imprévisible, sans que cela ne puisse se rapporter à une stratégie facilement identifiable : un besoin très intense de proximité peut être suivi soudainement par une attitude de mise à distance radicale.

Possibles manifestations de l’attachement désorganisé

  • Fait peu confiance
  • Réactions explosives, imprévisibles
  • Histoire personnelle relatée de façon fragmentée
  • Trous de mémoire
  • Difficulté à gérer le stress
  • Agressivité défensive et sentiment d’impuissance
  • Tendance à la déconnexion de soi-même et de ses propres émotions
  • Alternance entre des prises de distance et des comportements collants, très demandeurs
  • Émotions très intenses peu contenues (crises, débordements…)
  • Besoin de contrôle
  • Relations instables

Les personnes à l’attachement désorganisé vivent de grandes difficultés dans leurs relations. L’absence de « schéma » relationnel fiable est une difficulté supplémentaire pour l’entourage qui se sent souvent dépassé par le caractère imprévisible des réactions, menant souvent à une sensation de chaos. Un travail en psychothérapie sur les traumas précoces paraît ici nécessaire.

 

Daniel P. Brown & David Elliott, 2016 : « Attachment disturbances in adults »

Karlen Lyons-Ruth, 2002 : « The Two-Person Construction of Defenses: Disorganized Attachment Strategies, Unintegrated Mental States, and Hostile/Helpless Relational Processes »

Combinaisons d’attachement dans le couple : les styles Anxieux/ambivalent & Évitant


Pour prendre rendez-vous, vous pouvez vous rendre à la page Contact ou accéder à mon agenda en ligne sur Doctolib.