Remplir le réservoir d’attachement

 

Lawrence Cohen, psychologue américain spécialiste de la parenté ludique, propose cette métaphore du réservoir d’amour afin d’illustrer la nécessité de se connecter à son enfant afin qu’il développe un attachement sécure.

Imaginez que chaque enfant porte avec lui un réservoir qui nécessite d’être rempli d’attention, d’amour, de sécurité. Certains enfants semblent avoir un réservoir suffisamment rempli la plupart du temps et en cas de besoin, ils savent comment le remplir. Souvent, les enfant se sentent un peu nerveux lorsque leur réservoir se vide.

Lorsque leur réservoir est vide, les enfants utilisent différents moyens pour exprimer leurs besoins :

  • ils ont des comportements dérangeants afin d’attirer l’attention et signifier un besoin de « faire le plein »
  • ils volent
  • ils semblent avoir un réservoir sans fond, sont en demande constante et demeurent insatisfaits
  • ils refusent le contact et le remplissage de leur réservoir
  • ils pensent qu’ils doivent se battre pour chaque remplissage

Ce qui remplit le réservoir d’un enfant :

  • le jeu
  • l’amitié
  • le temps dédié
  • l’amour et l’affection
  • la connexion
  • le succès
  • faire ce qu’ils aiment/choisissent

Ce qui vide le réservoir :

  • le stress
  • le rejet
  • la solitude et l’isolement
  • les cris et les punitions
  • l’échec
  • la fatigue
  • faire ce qu’ils détestent/n’ont pas choisi

Les principes de la parentalité ludique selon Lawrence Cohen

  1. Rejoindre les enfants dans leur monde (le monde du jeu)
  2. Privilégier la recherche de connexion et encourager la confiance en soi
  3. Rire ensemble
  4. Apprendre à jouer à la bagarre
  5. Renverser les rôles (laissez les enfants devenir forts, leaders, décideurs…) surtout lorsqu’ils se sont sentis démunis ou impuissants
  6. Laisser l’enfant guider le jeu du temps dédié
  7. Encourager l’expression émotionnelle (les larmes et les explosions sont les moyens privilégiés d’exprimer leurs plus profondes émotions)
  8. Repenser la discipline
  9. Rapporter les problèmes à la zone de jeu ludique afin de réduire les tensions
  10. Ne pas oublier de recharger ses propres batteries

Psychologue parenalité Neuilly Lawrence Cohen

Le nœud émotionnel
Un nœud émotionnel est un ensemble de sentiments
et de comportements de détresse liés à une certaine situation

Les enfants développent souvent ces nœuds autour d’expériences chargées émotionnellement, telles que :
Les séparations, l’apprentissage de la propreté,  perdre aux jeux, l’arrêt de la tétine, le moment du coucher, les frères et sœurs, les règles, le médecin, l’école, les transitions, les repas, les corvées, les déceptions…

Ce sont toutes des situations qui sont potentiellement chargées d’anxiété chez les parents. En fait, il faut en général deux personnes pour lier un nœud de tensions et ceux-ci se mettent en place lorsque l’enfant se sent isolé et impuissant.

Ce qui resserre le nœud émotionnel :
Les punitions, poser une étiquette sur un enfant qui le définit comme « mauvais », retirer son amour pour punir, menacer, crier, donner puis reprendre, mettre au coin et autres séparations, user de méthodes coercitives pour se faire obéir, contrôler, ignorer le problème réel.

Ce qui aide à desserrer le nœud émotionnel :
Le rire, la surprise et les réponses inattendues, l’amour inconditionnel, la proximité, le jeu, l’empathie pour les émotions de l’enfant, l’évitement des luttes de pouvoir, exprimer ses sentiments, la connexion.

Les deux types de jeux les plus efficaces pour dénouer les tensions :

  • Un temps de jeu parent-enfant au cours duquel l’enfant mène la danse : c’est l’enfant qui décide quel sera le jeu, comment s’y prendre, met en place des règles –  et le parent se montre authentiquement enthousiaste
  • Des moments de jeu où le parent introduit des thèmes liés aux noeuds émotionnels repérés chez leur enfant (par exemple, lorsque l’enfant est anxieux de la séparation, mettre en scène des au-revoir et des retrouvailles)

Parents, prenez soin de votre propre réservoir
autant que celui de votre enfant !

Attention à l’épuisement de vos ressources… Pensez régulièrement à prendre du temps pour vous même, à déjeuner avec un ami qui vous écoutera avec bienveillance et sans vous juger, à passer des moments entre amis, vous ressourcer en forêt ou avec un bon livre… C’est en rechargeant vos propres batteries que vous vous sentirez disponible et heureux de donner l’amour inconditionnel dont votre enfant a besoin pour bien grandir.

Pour aller plus loin, Lawrence Cohen, Qui veut jouer avec moi ?